Laissez-nous un message

Hallux Valgus (oignon)

L’HALLUX VALGUS (oignon en français) désigne une déviation anormale du gros orteil qui provoque une déformation de l'articulation de l'orteil vers le deuxième orteil et le bord externe du pied.

L'hallux valgus peut également s'expliquer par l'usure de l'articulation du gros orteil, que l'on appelle hallux rigidus.

Outre une importante prédisposition, on identifie deux causes principales pouvant expliquer l'hallux valgus :

Pied étalé : l'affaissement de la voûte transversale au niveau de l'avant-pied provoque l'élargissement de la zone des coussinets, l'apparition d'une autre angulation et donc une déviation au niveau du premier orteil.

Port de chaussures inadaptées : il est désormais acquis que l'hallux valgus apparaît typiquement après des années de port de chaussures inadaptées. À l'état naturel, un pied en bonne santé se caractériseHallux Valgus par un léger écartement des orteils les uns par rapport aux autres. Dans les populations habituées à porter des chaussures de conception « occidentale », les orteils ont souvent tendance à être comprimés. Ainsi la position naturelle légèrement en éventail a évolué vers un positionnement droit des orteils. Des études ont d'ailleurs montré que le seul fait de porter des collants pendant des années donnait le même résultat en raison de la compression des orteils, légère, mais régulière. Ce phénomène s'accentue lorsque les collants sont trop étroits ou trop courts. La plupart des chaussures que nous portons sont dotées d'une semelle standard n'épousant pas la forme de la plante du pied. Dans les chaussures, les orteils sont pressés les uns contre les autres ce qui, à la longue, crée une déformation permanente. Cette déformation à un stade avancé se reconnaît alors à la déviation du gros orteil : c'est l'hallux valgus. Cette déviation continue d'évoluer et touche progressivement les autres orteils externes ; le gros orteil est déporté en dehors, avec un angle de déviation presque droit par rapport à l'axe longitudinal des autres orteils.

Les femmes sont le plus touchées par une forme sévère d'hallux valgus. Cela s'explique d'une part par des tissus conjonctifs plus fragiles chez la femme, mais aussi et surtout par la forme des chaussures pour femmes, contrairement aux chaussures pour hommes que l'on trouve habituellement dans le commerce. 

La hauteur de talon

Un talon haut (au-dessus de trois à quatre centimètres) accentue la pression au niveau de l'avant-pied. Cela favorise d'une part l'apparition d'un pied étalé et d'autre part la compression des orteils dans la pointe de la chaussure.

Chaussures trop étroites ou pointues qui compriment les orteils qui n'ont pas suffisamment de place pour bouger, à la fois sur les côtés et de haut en bas. Les orteils sont donc obligés d'adopter une malposition qui évolue progressivement vers une déviation permanente des articulations. Vu d'en haut, on remarque que l'avant-pied de nombreuses femmes est triangulaire et épouse parfaitement la forme pointue de l'empeigne des chaussures.

Chaussures trop petites

Lorsque les chaussures sont trop petites, les orteils ne sont plus  dans leur position naturelle et se recroquevillent, ce qui favorise la formation d'un hallux valgus, mais aussi d'orteils en marteau ou en griffe.

À long terme, les articulations se raidissent progressivement lorsqu'elles ne sont pas assez mobiles. En cas d'arthrose déjà installée, la mobilité articulaire se détériore très rapidement. La personne atteinte d'arthrose de l'orteil n'est plus capable, lors de la marche, de dérouler correctement le pied jusqu'au gros orteil et reporte le poids de son corps sur les autres orteils. Une claudication s'installe et provoque une hypersollicitation des articulations supérieures.Les traitements conventionnels sont : kinésithérapie, port de semelles orthopédiques  ou d’une orthèse de nuit afin de corriger le défaut du gros orteil

Selon Kybun

Il faut être proactif, grâce à la semelle souple et élastique qui amortit les chocs dus à la dureté du sol, et permet de soulager l'articulation.

Le pied, naturellement très mobile, retrouve une mobilité naturelle et tridimensionnelle,  les muscles du pied se renforcent de manière coordonnée.

Lors de la marche, le déroulé du pied et l'impulsion sur le gros orteil sont mobilisés, ce qui améliore la mobilité. Veillez toutefois à ce que le talon soit posé en premier, afin que la zone du talon puisse bien amortir le choc inhérent à la marche. 

De plus, ne faites pas de trop grands pas. De cette façon, le gros orteil subit moins de pression, ce qui réduit la mobilisation de l'orteil.


Paiement sécurisé
Livraison en 48h
Satisfaction garantie
Frais de port offerts