Laissez-nous un message

> Les pathologies>Problèmes de genoux> Douleurs au genou, lésion du ménisque, déchirure du ligament croisé

Douleurs au genou, lésions du ménisque, déchirure du ligament croisé

Il faut différencier les douleurs chroniques des douleurs aiguës.

Les douleurs chroniques se développent progressivement et gagnent en intensité au fil des mois ou des années et résultent d'une maladie dégénérative (usure) ou inflammatoire de l'articulation. La maladie la plus fréquente est la gonarthrose primaire, c'est-à-dire l'usure du cartilage de l'articulation. Ces douleurs apparaissent la plupart du temps lors d'une sollicitation plus importante ou suite à celle-ci, et sont également associées à des gonflements et à une sensation de chaleur. On décrit souvent des douleurs à la mobilisation, c'est-à-dire qu'après quelques pas, la douleur s'améliore au début pour ensuite augmenter de nouveau après une plus forte sollicitation.

Les douleurs aiguës au genou apparaissent souvent suite à un traumatisme (accident) dû à la rotation du genou  entraînant une lésion du ligament ou également une blessure du ménisque. La plus fréquente est la déchirure du ligament croisé antérieur qui est associée à une instabilité en marchant. Par contre, une déchirure du ménisque entraîne plutôt une sensation de blocage et des douleurs dues à l'enclavement du tissu.

Le traitement peut être par physiothérapie, médicamenteux ou chirurgical.Lésions du ménisque

Les kybun offrent une réponse parfaitement adaptée  

L'action antalgique n'est pas uniquement due à la fonction d'amortisseur de la semelle. La semelle souple et élastique engendre une légère instabilité que la personne doit compenser par une posture debout active presque imperceptible, mais permanente. Sur une surface souple et élastique, une personne debout ou en déplacement doit mobiliser ses muscles profonds, lesquels jouent un rôle essentiel dans la stabilité des articulations.

Amputation/Prothèse de pied/jambe.

Les personnes amputées ont d’énormes exigences concernant les caractéristiques des chaussures. Dès le début d’une rééducation, la bonne chaussure a une conséquence importante sur la démarche future. Ici, la kybun se démarque de tous les autres modèles de chaussures disponibles sur le marché grâce à sa semelle sur coussin d’air. Si la personne amputée a de la peine à poser le talon dans des chaussures normales, cela ne sera pas du tout le cas avec les kybun grâce à sa semelle souple et élastique qui amortit les chocs sur tous types de sols et réduit la sollicitation du moignon dans la tige. Les hanches et le dos sont également soulagés, ce qui constitue souvent un « plus » remarquable pour la qualité de vie.

Les conséquences possibles sont les sensations fantômes, douleur fantôme, douleur liée à la plaie, douleur du moignon, névralgies, troubles de la cicatrisation, superficielle et profonde, oedème du moignon, contractures…

Le traitement postopératoire en cas d’amputation comprend l’appareillage par prothèse, le traitement médicamenteux, la physiothérapie, la rééducation de la marche… Cet apprentissage de la démarche physiologique après une amputation est bien plus facile avec les kybun, grâce à leur semelle souple et élastique, car elles n’exercent aucune pression sur le talon et permettent de sentir le contact avec le sol, qui a pour effet de soulager le moignon dans la prothèse. Les irrégularités du sol sont compensées par la matière souple et élastique de la semelle. Avec votre prothèse, vous pouvez marcher avec assurance et dérouler légèrement votre pas et l’équilibre statique et en mouvement est nettement amélioré, vos appuis sont plus sûrs, vous économisez de la force et êtes moins contracté que dans vos chaussures habituelles. La kybun est parfaitement antidérapante sur un sol sec et humide , même en cas de neige ou sur des sols pavés mouillés.

Les premiers pas avec la kybun peuvent être un peu déconcertants, surtout pour des personnes qui marchent toujours avec des chaussures rigides. En revanche, cela ne se fera quasiment pas sentir pour des novices commençant une rééducation à la marche. Cependant, l’expérience a montré que le corps s’y habitue rapidement. Cela vaut la peine de faire preuve de patience.



Paiement sécurisé
Livraison en 48h
Satisfaction garantie
Frais de port offerts