Laissez-nous un message

Blocage sacro-iliaque 

Un blocage de l'articulation sacro-iliaque est souvent en cause dans les douleurs qui se manifestent juste au-dessus des fesses.  

C’est une articulation peu mobile, entourée de ligaments puissants, et dotée d'une cavité articulaire étroite.Dans la plupart des cas, le blocage de l'articulation sacro-iliaque survient après avoir soulevé une lourde charge, avec ou sans faux-mouvement, ou avoir fait un pas dans le vide, par exemple lorsque l'on rate une marche ou que l'on trébuche sur un sol inégal. Les fractures et les luxations de l'articulation sacro-iliaque peuvent survenir à la suite de chutes, de mouvements brusques, de torsions du bassin, en cas de perte de souplesse et de mobilité de l'articulation déjà raide et peuvent se traduire par une inflammation aiguë ou chronique.

Certaines maladies touchant la colonne vertébrale peuvent favoriser l'apparition du syndrome sacro-iliaque. En outre, une opération de l'appareil locomoteur, par exemple des genoux ou de la hanche, peuvent induire un déséquilibre dans la région sacro-iliaque et provoquer le syndrome du même nom.Blocage sacro iliaque

À long terme, une posture déséquilibrée et forcée entraîne une sollicitation excessive du dos. Lorsque cette hypersollicitation se prolonge, le dos réagit par des douleurs ou des blocages qui peuvent évoluer vers des douleurs chroniques, une usure (p. ex. une hernie discale) ou des problèmes affectant d'autres parties du corps.

Traitement conventionnel : Très souvent, l'articulation bloquée est mobilisée et manipulée par le thérapeute. Après ces gestes, un travail de stabilisation est nécessaire afin d'éviter une récidive. D'autres mesures thérapeutiques sont également utilisées, telles que la thermothérapie. La kybun renforce et étire les muscles, au lieu de limiter les mouvements du pied. L'instabilité de la semelle souple mobilise la musculature et redresse le corps, empêchant en outre l'adoption d'une posture déséquilibrée de compensation. Les deux moitiés du corps sont sollicitées de façon égale, ce qui évite les contractures. Pendant la marche, le pied peut bouger aussi librement qu'il le ferait naturellement. L'absence de talon conduit le pied à s'enfoncer profondément dans la semelle, même sur des sols durs et plats, ce qui étire et détend la musculature.

Tant que vous ne vous êtes pas habitué aux kybun, ou si vous souffrez de problèmes de dos ou du syndrome sacro-iliaque depuis longtemps, le port des kybun peut provoquer des douleurs lors des premières séances. Ces douleurs résultent notamment de l'affaiblissement ou du raccourcissement des muscles de la hanche, des fessiers et des dorsaux.



Paiement sécurisé
Livraison en 48h
Satisfaction garantie
Frais de port offerts