Laissez-nous un message

> Applications>kyBounder> Conseils d'utilisation par Karl Muller, l'inventeur de kybun

L’inventeur de kybun vous explique le concept du kybounder et des chaussures kybun et vous donne quelques conseils et exercices pour atténuer vos maux de dos.

Être assis est le nouveau mal du siècle. Plus on est assis, plus on meurt tôt. Vous avez surement lu ce genre de phrases dans les journaux. Grâce à la prise de conscience de la dangerosité de la position assise, les tables hautes représentent aujourd’hui 50% des ventes. Hélas, 90% des propriétaires de pupitre restent malgré tout assis presque toute la journée. Très peu de personnes réussissent à abandonner la position assise. Car en définitive les humains ne sont faits ni pour s’asseoir, ni pour rester debout, mais pour marcher pieds nus dans la nature. Un milieu dans lequel la musculature est sollicitée de manière souple et rebondissante, et ce, successivement à gauche et à droite. Ainsi, chaque pas détend et entraine le corps des deux côtés. Le même phénomène se produit lorsque l’on saute sur un trampoline. C’est pourquoi nous aimons tant en faire. Chez kybun, nous avons tiré parti de ce principe et avons développé le tapis kybun souple et rebondissant. Grâce à lui, vous pouvez être naturellement en mouvement au bureau, comme si vous marchiez pieds nus dans la nature. Quelques conseils suffisent pour que vous soyez aussi moins assis(e) et que vous ayez de plus en plus de plaisir à travailler debout de manière dynamique. Habituez-bous à ne pas rester assis(e) plus de 20 minutes d’affilée. Et lorsque vous êtes debout, soyez toujours aussi dynamique que possible. Comme si vous marchiez lentement, puis que vous accélériez le rythme puis décélériez à nouveau. Adoptez une démarche agréable. Alternez cette marche avec des sauts légèrement rebondissants. Au bout de 10 secondes, vous allez voir que le bas de votre dos sera détendu et soulagé. En fonction de votre travail, je vous conseille de faire légèrement pivoter vos épaules. Au début, il se peut que vous oubliiez cette marche sur place. Restez debout sur les matériaux souples et rebondissants kybun peut devenir fatigant, voire désagréable. À chaque fois que la fatigue se fait sentir, vous avez trois possibilités :

  • Faire une pause en position assise de 20 minutes.
  • Effectuer les mouvements dynamiques et actifs que nous avons vus précédemment.
  • Ou réaliser l’un des trois exercices d’étirement suivants.

Exercice 1 :

Asseyez-vous de la manière suivante.

Relevez-vous et effectuez des étirements en balançant votre buste vers la droite et vers la gauche.

Allongez-vous de cette manière afin d’étirer les muscles des cuisses puis relevez-vous.

Répétez environ cinq fois cet exercice visant à détendre les genoux et le bassin. Je vous conseille d’étirer un peu plus voir d’effectuer de légers rebonds aux endroits qui tiraillent. Si vous le pouvez, asseyez-vous bien en arrière et étirez afin de ressentir un fort tiraillement au niveau des cuisses.

Exercice 2 :

L’exercice deux s’appelle la posture de la guirlande. Le but est que vous puissiez vous asseoir complètement en arrière avec les deux plantes de pied au sol et que vous rebondissiez légèrement.

Si vous n’y parvenez pas encore, il vous suffit de vous aider de vos mains et de le faire sur la pointe des pieds.

Au fil du temps, essayez de vous asseoir de plus en plus en arrière avec votre voûte plantaire touchant complètement le sol et faites des rebonds.

Exercice 3 :

Pour réaliser l’exercice d’étirement des muscles fléchisseurs de la hanche avec rotation des épaules, faites une légère fente en avant.

Veillez à ce que la plante de vos pieds touche le sol et que la musculature de la hanche soit complètement tendue. Pour ce faire, le haut du corps doit être droit et les épaules doivent faire de légères rotations du côté de la jambe avant.

Réalisez ce mouvement cinq à six fois puis changez de jambe. Veillez à nouveau à ce que la plante des pieds touche bien le sol, à ce que les muscles fléchisseurs soient tendus et à ce que le haut du corps soit droit, puis effectuez cinq rotations.

Les exercices d’étirement visent à allonger les sessions en position debout. Car s’asseoir doit toujours être la dernière option quand la fatigue se fait sentir. Au début, ne forcez en aucun cas sur la position debout dynamique. Faites plutôt une pause en position assise de 20 minutes, bougez de nouveau de manière active ou réalisez un exercice d’étirement pour éviter de vous asseoir. Pour stimuler encore davantage la circulation, je vous conseille de trotter sur place toutes les 15 minutes pendant 30 secondes. Si votre employeur pense que ces exercices freinent votre productivité, il se trompe. Des études montrent en effet que faire de l’exercice, même peu intense, au quotidien rend non seulement plus résistant aux maladies, et donc réduit le nombre de jours d’absence, mais atténue également la fatigue liée au travail et améliore donc les performances. J’espère que vous aurez du plaisir à faire ces exercices de remise en forme au travail.


Paiement sécurisé
Livraison en 48h
Satisfaction garantie
Frais de port offerts